En ville sans les voitures

L'idée, née à La Rochelle en 1998, a fait des adeptes en France, en Europe et jusqu'au Canada : dimanche 22 septembre, 99 villes françaises et 1,321 villes a l'etranger participeront à la cinquième édition de la Journée sans voitures.

À Paris, une grande partie du centre de la capitale sera fermée de 9 heures à 19 heures er seuls les vélos, les taxis, les véhicules d'urgence et les transports en commun pourront circuler dans cette zone. La RATP ( Régie autonome des transports parisiens V entreprise de transports en commun V métro, autobus et tramway ) proposera également 900 départs de métro supplémentaires et plus d'autobus. Pour Roselyne Bachelot, l'actuelle ministre de l'Écologie, cette journee particulière a pour objectif de "réfléchir sur les déplacements en ville et tester de nouveaux modes de transport". Mais, pour le moment, cette journée sans voitures n'est pas très convaincante pour les Francais : en 2002, selon une étude du ministre de l'Écologie, trois quarts d'entre eux disent qu'ils ne peuvent pas se passer de leur véhicule. Et, selon l'organisation Alliance pour le climat, aujourd'hui, les déplacements en voiture sont plus fréquents qu'avant ( + 23% entre 1989 et 2000 ).


[ Retour ]